l'esf de serre-chevalier monêtier

Apprenez-en plus sur l'Ecole de Ski Français !

Notre Histoire… En 1937 Georges Blanchon, Emile Allais, Charles Diebold, Paul Gignoux et…Léo Lagrange portent sur les fonts baptismaux l’ École Française de Ski, grande sœur de l’École du Ski Français. 

C’est Georges Blanchon, secrétaire général de la Fédération Française de Ski, qui présentera le projet de l’Ecole et de la technique unique au congrès d’octobre 1937 de la FFS. 

Un deuxième projet de Georges Blanchon relatif à l’enseignement a été également accepté à l’unanimité ; il s’agit de la méthode de l’école dite "École française". 

C’est à Emile Allais, notre champion du monde, que serait confié la direction technique générale de l’École française. Les cours de moniteurs seront rattachés à cette organisation et ceux-ci recevront dorénavant un diplôme d’État. Les instructeurs des écoles, choisis parmi ceux-ci, seront nommés par voie de concours. 

Il ne saurait toutefois être question d’un monopole : par conséquent, les écoles qui refuseraient d’adhérer à la nouvelle organisation pouvaient fort bien continuer à exercer, sans bénéficier de l’importante propagande qui était faite autour de "l’École française du ski". Le patronage de la FFS leur était supprimé.

Le 15 octobre, c’est l’assemblée générale constitutive de l’École nationale du ski français, au casino d’Aix les Bains, en présence – excusez du peu !- du ministre des sports Léo Lagrange, qui annonce à cette occasion le déblocage d’une somme de 300 000 francs (correspondant à 45 735€), et ce n’est pas rien Charles Diebold qui a créé, après les Vosges, la première école de ski à Val d’Isère, voit l’unification de l’enseignement du ski en France comme une nécessité impérieuse.

Pendant la Deuxième Guerre mondiale, l’enseignement du ski est toujours sous l’aile protectrice de la Fédération Française de Ski. Un règlement officiel édicté par le gouvernement de Vichy fixe, le 7 novembre 1940, les principes et préceptes que doivent respecter les moniteurs.
L'ESF aujourd'hui...
De 1945 à aujourd’hui, les Écoles du Ski Français ont vu passer leurs effectifs de 200 moniteurs et 41 écoles à 17.000 moniteurs et 250 bureaux ; le nombre de moniteurs a donc été multiplié par 85.

L’École du Ski Français est aujourd’hui la plus grande école de ski du monde, et réalise plus de 800.000 passages de tests annuels pour 2.000.000 élèves.